✍ Écrits de guerre, 1914-1918 [1997]

por Teoría de la historia

9782200015121-GComment Marc Bloch a t-il fait l’apprentissage du métier de combattant, tout en poursuivant son travail d’historien? Voilà bien la question posée par un ouvrage qui rassemble pour la première fois, un certain nombre de pièces aussi disparates que des carnets de guerre, les rapports de l’officier de renseignements qu’a été Marc Bloch ou encore différentes lettres. Dans une introduction tout à fait éclairante, Stéphane Audoin-Rouzeau montre avec force que le combattant s’appuie sur l’historien et que l’historien se dégage du combattant. Dès 1917, Marc Bloch a ses mots prophétiques: «Je crois à la victoire, mais encore lente». Il n’a cesse de vouloir démontrer son courage physique face au danger. C’est toutefois surtout dans l’après-guerre que la métamorphose est à la fois la plus saisissante et la plus intéressante dans une perspective historiographique générale. Celui qui représente sans conteste l’un des plus grands historiens français a véritablement été marqué par le choc de la première guerre mondiale et surtout par l’extraordinaire expérience de psychologie collective qu’elle a représenté au front comme à l’arrière. Toute son oeuvre en sera indéniablement imprégnée. Un texte aussi éloigné dans le temps que l’Étrange défaite peut et même doit être ainsi reparcouru au regard des années cruciales qu’ont été celles de la première guerre mondiale pour toute une génération d’intellectuels.

[Olivier FARON. “Marc Bloch, Écrits de guerre 1914-1918”, in Histoire, économie et société, vol. XVII, nº 3, 1998, pp. 536-536]

Anuncios